LES COMPOSITEURS EN RESIDENCE

 

Salim Dada
Salim Dada est à l’origine d’une musique considérée comme un pont reliant l’Occident à l’orient, un message de paix et de dialogue entre le Monde Arabo-musulman et l’Europe. Autodidacte pendant dix ans, Salim Dada apprend à jouer de la guitare classique puis de l’oud, de la contrebasse, de la kwita et du mondole. Il étudia également l’harmonie, les théories musicales occidentales et orientales et présenta plusieurs oeuvres pour guitare solo et petits ensembles. En 2007 et pour la première fois en Algérie, Salim Dada a été nommé « compositeur en résidence » auprès de l’orchestre symphonique musical et fut primé dans plusieurs concours. Les compositions de Salim Dada ont été primées dans plusieurs concours et ont été présentées dans de nombreux évènements : Le festival de Robert Schumann à Bonn, le 57ème festival des Jeunes Orchestres Richard Wagner à Bayreuth, le 1er festival de l’Orchestre Euro-méditerranéen à Damas, la 7ème édition du festival des Compositeurs Arabes « Arab Perspectives » au Caire, Settembre Musica « MITO 2009 » à Milan, le « PAN 6 » à Amsterdam, le Festival de la diversité culturelle à l’UNESCO de Paris, le Perinaldo Festival à Imperia et Est-Ovest 2010 au nord de l’Italie. Ses compositions ont été exécutées et commissionnées dans plusieurs pays du monde (Algérie, Allemagne, Italie, Autriche, France, Maroc, Syrie, Égypte, Argentine, Hollande, Espagne, Qatar et USA), par divers orchestres et ensembles. 

Commandes OSD - Créations mondiales

  • « Afri, Rhapsodie Africaine » : Programme « 2012 : Une Année Olympique »  
  • «Tableaux d’une vie Arabe » :  Programme « Algérie-France, Une symphonie pour 2012 »
  • « Bent Essahra »,  « Miniatures algériennes », « Dzair ouverture symphonique» Programmations Saison 2012-2013

 

Olivier Penard
Né à Paris en 1974, Olivier Penard découvre sa vocation de musicien à l’âge de dix huit ans. Il étudie alors la composition avec Guy Reibel et Philippe Capdenat.Désireux d’écrire une musique expressive et lyrique, il se réclame de compositeurs tels qu’Honegger, Stravinsky, Ravel, Brahms ou encore Dutilleux. Son langage se caractérise par une harmonie sensuelle et colorée tout en dégageant une grande énergie issue de contours rythmiques vigoureux ainsi que d’une forte densité dramaturgique. Ses recherches se proposent d’assumer les exigences des techniques actuelles sans renoncer aux influences du jazz ou de la musique de films.

Auteur de nombreuses œuvres vocales, il s’inspire des poèmes d’ Edgar Poe, Jorge Luis Borges, Paul Eluard, Hermann Hesse, Michel-Ange, ou des textes sacrés (Psaume 30, Quatre motets pour l’office des ténèbres). Il compose également plusieurs pièces d’orchestre et de musique de chambre. Ses œuvres sont notamment interprétées par Le Jeune chœur de Paris (Laurence Equilbey), Les Cris de Paris (Geoffroy Jourdain), Sequenza 9.3 (Catherine Simonpietri), l’ensemble vocal Benjamin Britten (Nicole Corti), le Madrigal de Bordeaux (Éliane Lavail), le choeur et l’orchestre de la Radio Flamande (Timo Nuoranne), l’Orchestre de la Cité Internationale (Adrian McDonnell), l’orchestre Divertimento (Zahia Ziouani) ou l’Orchestre National de Montpellier (Fabien Gabel). Il collabore avec des interprètes tels que le Dana Ciocarlie, le Trio Arte (Ayako Tanaka, Arnaud Thorette, Fabrice Bihan), Jean-François Ballèvre (Festival d’art lyrique d’Aix en Provence), Nicolas Bucher, Geneviève Laurenceau, Jean-Marc Fessard et s’associe à des chanteurs tels qu’Ariane Douguet et Laurent Bourdeaux (France), Stacie Dunlop (Canada) et Stephan Van Dyck (Belgique).

L’attention qu’il porte à la littérature jeunesse le conduit à composer plusieurs mélodrames dont La chèvre de Monsieur Seguin pour lequel Jacques Bonnaffé prête sa voix (éditions Didier jeunesse) et Peter Pan, commande de l’orchestre de région Avignon-Provence.Ayant déjà travaillé pour le théâtre, la danse (compagnie Desprairies) et la télévision, il est également amené à diriger différentes formations musicales : l’ensemble instrumental Opus Neuf consacré au répertoire du XXème siècle et l’ensemble vocal féminin Zéphyre avec lequel il aborde la musique baroque française ainsi que le music-hall. En outre, il occupe jusqu’en 2009, les fonctions de directeur des études dans les conservatoires de la ville de Paris. Depuis l’automne 2009, il est compositeur en résidence à l’abbaye de La Prée. Olivier Penard est lauréat de la fondation d’entreprise Banque Populaire.

Commande OSD - Création mondiale

  • « Prélude au livre des Haltes » : Programme « Algérie-France, Une symphonie pour 2012 »